A l’école de mon fils, il y a eu récemment une épidémie de varicelle. Mon fils de petite section a eu la chance de ne pas y échapper et gâcher une de ses deux semaines de vacances.

varicelle-maladie-enfant

La varicelle est différente pour chaque enfant : certains vont être couverts de boutons, d’autres auront une dizaine de boutons. Pour mon fils, ce fut une petite varicelle : une éruption d’une vingtaine de boutons, sans fièvre et sans démangeaison.

Comment reconnaître la varicelle ?

Bien qu’il soit indispensable d’aller voir le médecin pour établir le diagnostic, il est tout à fait possible de reconnaître la varicelle. Très souvent, elle commence avec un gros bouton, qui forme une sorte de cloque d’eau, la vésicule.

Puis, très rapidement, d’autres boutons apparaissent par poussées. Normalement, les boutons sortent par éruptions sur quatre jours, accompagnées ou non de fièvre.

Comment traite-t-on la varicelle ?

Cette maladie infantile est très simple à traiter. Exit le talc qui macérait avec la transpiration (les enfants n’avaient pas droit de prendre de bain), qui provoquait de violentes démangeaisons.

Aujourd’hui, le but du traitement est d’éviter l’infection des boutons.

  • Il est indispensable de faire un bain par jour (ce qui est recommandé, en plus, en cas de forte fièvre), avec une lotion désinfectante diluée dans l’eau (Septivon), qu’il faut rincer à grande eau.
  • Les boutons doivent désinfecter deux fois par jour, avec un désinfectant (biseptine), à l’aide d’un coton rond ou coton tige.
  • Bon nombre de médecins prescrivent des sirops contre les démangeaisons (comme le primalan), qui diminuent l’envie de gratter.
  • N’oubliez pas de couper à ras les ongles des enfants, afin d’éviter des cicatrices.
  • Pour les nourrissons, optez pour les moufles et un bonnet en coton, pour éviter que le bébé ne se gratte trop le visage et le cuir chevelu.