Initiation des parents à l’apprentissage de la propreté

Apprendre à son enfant l’acquisition de la propreté n’est pas chose évidente. Vous voulez dire bye bye aux couches. La maman doit sentir quand son enfant est prêt.

Certains très jeunes (vers 15 – 16 mois) sont intéressés par les toilettes, le pot, les couches, d’autres traînent les pieds jusqu’à leurs trois ans, pour aller sur le pot.

Tous les parents se posent la même question : quand mon enfant est-il prêt à être propre et à ne plus porter de couches ?

bebe-couche-proprete

On dit qu’un enfant a ses sphincters suffisamment musclés (donc il peut se retenir) après six mois de marche acquise.

Ainsi, s’il marche à 12 mois, il pourra être prêt physiquement à 18 mois.

D’autres disent que l’enfant est prêt quand il sait descendre les marches d’un escalier. Mais mentalement, c’est différent.

Un enfant peut ne pas être mûr pour comprendre la propreté et ne pas vouloir devenir propre. Il peur refuser de quitter pour rester un petit et un bébé qu’on change.

Voici quelques conseils pour initier son enfant à la propreté en douceur :

  • Achetez un pot ergonomique à votre bébé. Pour les petits garçons, prenez un pot relevé sur le devant pour que si votre bébé garçon fait pipi assis sur le pot, il ne s’arrose pas complètement.

  • pot-proprete-tigex

  • N’hésitez pas à investir dans un réducteur de siège : il arrive que certains enfants ne passent pas par la case « pot » et passent sur les toilettes. Ceci peut être pratique, si vous partez en voyage ou en vacances.

  • Encouragez votre enfant à aller sur le pot : félicitez-le et expliquez-lui ce qu’il faut faire. Il est fort probable que les premières fois, il ne se passe rien.

    Puis, un jour, il fera pipi par hasard. Là, il comprendra tout l’enjeu de la propreté.

  • Rendez ludique le jeu du pot. Collez des autocollants sur le pot, achetez du papier toilette coloré.

  • N’hésitez pas à isoler votre enfant : inutile de mettre le pot au milieu du salon lors d’un repas de famille.

    Vous pouvez placer le pot dans sa chambre, dans la salle de bains ou mieux encore dans les toilettes. Toutefois, il est possible qu’il n’aime pas cette petite pièce exigüe.

  • reducteur-de-siege-tigex

  • Accompagnez systématiquement votre enfant sur le réducteur ou le pot. Il faut le rassurer, lui dire qu’il ne va pas tomber au fond de son pot et rester coincé dedans.

    Les peurs des petits ne sont pas forcément fondées mais doivent toujours être prises en compte.

N’hésitez pas à poster vos commentaires pour nous faire partager l’apprentissage de la propreté de votre bébé.

Publié le Samedi 21 novembre 2009 dans : Infos santé

2 commentaires pour “Initiation des parents à l’apprentissage de la propreté”

  1. e-zabel dit :

    « Rendez ludique le jeu du pot. Collez des autocollants sur le pot, achetez du papier toilette coloré. »
    C’est le seul point où je ne suis pas tout à fait d’accord.
    Faire pipi dans le pot c’est pas aller au cirque, pour moi, c’est un geste qui montre qu’on devient grand donc pas de cérémonie et d’achat supplémentaire pour ça. Au contraire, il faut démystifier la chose. Mais ce n’est que mon avis. On fait juste comme les grands, et notamment comme papa et maman.
    Ici propre les deux à 2 ans pour mon plus grand soulagement, ainsi que celui de mon portefeuille :o))

  2. Aurélie dit :

    C’est vrai que la propreté n’est pas un exploit. Toutefois, pour les enfants récalcitrants, le pot ne doit pas être un objet de torture. Certains enfants le rejettent parce qu’ils ne sont pas prêts, d’autres en ont peur. Lui donner un côté ludique peut le rendre attractif et donner un côté rassurant. Il est vrai que l’apprentissage de la propreté doit être quelque chose de simple. Je pense que chaque parent doit s’adapter à son enfant pour l’accompagner vers l’acquisition de la propreté.

Laissez un commentaire

Abonnez-vous sur Facebook
Commentaires récents
Amis de Super bébé