Que faire contre les aphtes pour un enfant ?

A l’heure de la diversification alimentaire, bébé aime tout goûter. Saveurs acidulées, sucrées ou salées, l’enfant aime manger de nouvelles choses. Toutefois, il peut être en proie à de petits désagréments : les aphtes, qui forment de petites plaies dans la peau.

On pense souvent que seuls les adultes peuvent avoir des aphtes. Faux : les aphtes peuvent remplir la bouche des petits et engendrer des désagréments. Ce phénomène peut être tellement envahissant que les enfants peuvent en avoir jusque dans la gorge. Pour éviter les aphtes, l’alimentation est à surveiller. En cas de crise, il ne faut laisser son enfant souffrir : des traitements naturels existent pour accélérer la guérison.

Les aliments à éviter

Les aphtes font partie de ces pathologies buccales bénignes, liés principalement à l’alimentation chez l’enfant. Ce petit ulcère de la muqueuse peut également faire suite à la prise de médicaments de type antibiotiques. Le manque d’hygiène est un facteur de développement des aphtes : l’enfant met tout à la bouche en permanence, ce qui favorise le développement des bactéries.

Les aphtes peuvent se retrouver un peu partout dans la bouche : l’intérieur des lèvres, les joues, la langue, le palais, les gencives ou la gorge. Que faut-il éliminer de l’alimentation de l’enfant ?

  • Les noix et le fromage (et notamment le gruyère) sont les aliments n°1 pour causer les aphtes. Ils sont tout bonnement à éliminer de l’alimentation.
  • Les fruits : les fruits recommandés dans l’apport nutritionnel journalier peuvent causer des aphtes aux enfants, consommés crus tels que les agrumes, les kiwis, les bananes, les ananas et la peau des autres fruits (poire, pomme…). Pour profiter des bienfaits des fruits, sans avoir les désagréments, il vaut les cuire, au four, à la vapeur, en compote ou en tarte.
  • Les crudités comme les tomates à la vinaigrette peuvent accroître les aphtes et même faire souffrir. Privilégiez les tomates cuites en ratatouille par exemple.
  • Le chocolat : aussi difficile que ce soit à accepter pour lui, l’enfant peut avoir des aphtes. Le chocolat noir ou au lait est donc à proscrire en tablette. Privilégiez des préparations à base de chocolats, comme des gâteaux, pour les plus accros.

Les traitements naturels pour lutter contre les aphtes

Pour les adultes, les médecins recommandent une hygiène buccale irréprochable, avec bains de bouche et fils dentaires, après chaque repas. Ces moyens de prévention sont impossibles sur des enfants. Mieux vaut miser sur des solutions naturelles, comme l’homéopathie et l’aromathérapie.

L’homéopathie

Sous forme de granulés, l’homéopathie peut être prise par les plus jeunes. Si vous n’êtes pas rassuré, à l’idée de donner des granulés à un petit, vous pouvez les écraser et les mélanger à un liquide. La rumeur qui dit qu’il ne faut surtout pas toucher aux granulés d’homéopathie est fausse.

traitement-aphte-homeopathie

Pour les plus grands, on trouve des pastilles d’homéopathie à sucer, comme des bonbons, mais bien entendu, il est indispensable que l’homéopathie soit assimilée à des médicaments, et non à des sucreries, afin d’éviter que l’enfant n’en consomme trop de sa propre initiative.

L’huile essentielle d’arbre à thé

A réserver aux plus grands, l’huile essentielle d’arbre à thé permet de chasser une bonne fois pour toutes, les aphtes.

huile-essentielle-arbre-a-the

L’aromathérapie requiert de grandes connaissances, car mal utilisée, l’huile essentielle peut être dangereuse pour l’enfant. Une goutte d’huile essentielle d’arbre à thé sur le dentifrice, 2 fois par jour, peut aider à la guérison.

Le dentifrice change radicalement de goût et devient fort, mais le résultat est là !

Publié le Lundi 3 mars 2014 dans : Infos santé

Laissez un commentaire

Abonnez-vous sur Facebook
Commentaires récents
Amis de Super bébé