La protection sociale pour les futures mamans

formulaire-declaration-de-grossesse

Lors de la grossesse, la paperasse administrative est souvent importante et peut être compliquée à gérer, si la future maman travaille ou si elle est alitée.

Entre la déclaration de grossesse, la recherche d’un mode de garde et les préparatifs pour la naissance, les parents sont souvent débordés et les 9 mois passent très vite.

Toutefois, il est essentiel de se préoccuper de sa protection sociale et celle de son enfant.

En tant que jeune maman, il faut toujours avoir, lors d’un rendez-vous médical ou pour une hospitalisation, 3 documents dans son sac : sa carte vitale, sa carte de mutuelle (de l’année) et le carnet de santé de l’enfant.

La sécurité sociale

CPAM

Il est important de faire votre déclaration de grossesse, dès les 3 mois de grossesse, à votre organisme de sécurité sociale, la CPAM ou le RSI.

La demande de rattachement : comment faire ? Votre enfant est inscrit sur le compte du parent assuré social, quand il n’y a qu’un parent assuré. Si les 2 parents ont une couverture maladie, l’enfant peut être rattaché au compte d’un ou des 2 parents.

Le rattachement se fait à la naissance de l’enfant, en remplissant le formulaire de demande de rattachement et en fournissant un extrait d’acte de naissance ou une copie du livret de famille.

Pour les femmes chefs d’entreprise qui dépendent du RSI, voici une brochure pour connaître toutes les informations en fonction de leur statut.

Depuis le 1er janvier 2016, la CMU de base n’existe plus. Toute personne qui réside en France bénéficie d’une couverture santé et garder son assurance maladie, en cas de perte de travail. Le but est d’éviter les ruptures de droit.

La mutuelle : quelle formule choisir pour les jeunes parents ?

Le choix de la mutuelle dépend, certes du prix, mais surtout des prestations couvertes et les soins pris en charge par l’organisme de complémentaire. Pensez à utiliser un comparateur pour trouver lamutuelle pour les jeunes mamans la plus adaptée à vos besoins.

Lors de la grossesse, plusieurs examens sont pris à 100% en charge par la Sécurité sociale : la 3ème échographie, les 4 consultations de suivi et les 8 séances de préparation à l’accouchement. Les amniocentèses ou les prises de sang ne sont pas couvertes à 100%.

mutuelle-sante-grossesse-bebe

Les gynécologues peuvent faire de sérieux dépassements d’honoraires. Une future maman peut avoir d’une aide au sevrage tabagique, par l’hypnose, par exemple ou des consultations diététiques, en cas de trop forte prise de poids ou de diabète gestationnel.

Ensuite, à la naissance de l’enfant, il faut penser à regarder si votre mutuelle prend en charge les dépassements d’honoraires des pédiatres. L’enfant, lors des ses premiers mois, peut avoir besoin de séances d’ostéopathie et même de lunettes.

En cas d’hospitalisation de l’enfant, il faut avoir une prise en charge intégrale du forfait journalier hospitalier, un forfait pour une chambre particulière et accompagnant pour l’hospitalisation d’un enfant.

Si vous avez de faibles revenus, il est possible de bénéficier de la CMU complémentaire (CMUC) ou une aide au paiement de la complémentaire santé, en remplissant ce formulaire.

Publié le Mardi 28 juin 2016 dans : Infos santé

Laissez un commentaire

Abonnez-vous sur Facebook
Commentaires récents
Amis de Super bébé