La prévention de la mort subite des nourrissons

Quand j’allais à la préparation à l’accouchement lors de ma grossesse, il y a un peu plus de deux ans, je remarquais que les futures mamans allaient directement vers des brochures sur la mort subite du nourrisson. Méthodiquement, elles lisaient la brochure avec attention. Bien entendu, parmi le lot de brochures, j’avais moi-même pris celle-ci.

La mort subite du nourrisson est effectivement une angoisse des mamans et des futures mamans. Pourquoi, à votre avis, mon bébé a dormi dans son berceau à côté de mon lit durant ses six premiers mois ? Juste pour l’entendre respirer.

Il faut savoir que la mort subite touche à plus de 80% des garçons. On sait que l’environnement de l’enfant notamment son couchage et la température de sa chambre sont extrêmement importants.

  • Couchez votre bébé sur le dos. Il faut que son visage soit dégagé et qu’il puisse respirer librement.
  • couchage-dos-bebe

  • Question literie, un lit à barreaux rigide et un matelas aux dimensions du lit sont suffisants. Cette dernière donnée est très importante, car si l’enfant se coince la tête entre le matelas et les parois du lit, les conséquences peuvent être fatales. Inutile de mettre des oreillers, une couverture… Il existe des matelas dans des plans inclinés intégrés qui sont parfaits.
  • lit-bebe-blanc

  • Une gigoteuse ou un surpyjama sont amplement sufissants pour couvrir bébé. Pour la naissance, choissisez une gigoteuse taille 0 à 3 mois, histoire qu’il ne perde pas au fond de sa gigoteuse.
  • gigoteuse-kaloo-blue-max

  • La température de la chambre de bébé doit être de 18 degrés environ. S’il fait chaud, il ne faut pas hésiter à découvrir bébé. Si l’air est sec (tout dépend la région dans laquelle vous habitez), investissez dans un humidificateur d’air.
  • humidicateur-avent-bebe

  • Décryptez ses pleurs : si votre enfant n’a pas son comportement habituel, a beaucoup de régurgitations ou vomissement, a de la fièvre ou pleure beaucoup, consultez le médecin. Bébé vous signale que çà ne va pas.

Juste un petit message pour les étudiant(e)s très actifs de la Faculté de médecine de Brest, que j’ai croisé à Noël dans la rue lors d’une quête, et à qui j’ai promis un petit coucou sur Super bébé.

Retrouvez leur volonté de donner plus aux enfants et leur énergie sur leur site Les Pilidous

Donnez leur de l’argent ou acheter leurs badges pour égayer le quotidien des enfants hospitalisés en Bretagne.

badges-pilidous-brest

Publié le lundi 19 avril 2010 dans : Infos santé

2 commentaires pour “La prévention de la mort subite des nourrissons”

  1. Calia dit :

    Bonjour,

    J’ai lu des études récentes sur la mort subite du nourrisson, et en fait si on veut, aucun de ces paramètres n’entrent en compte car ce soucis est du à une erreur d’une glande de l’enfant.
    En effet, cette glande produit une hormone qui régule les battements cardiaques de l’enfant; et de temps à autres, cette glande ne fonctionne pas comme elle devrait, et envoie trop d’une hormone servant à ralentir les battements cardiaques. Ce qui provoque un arrêt progressif que bébé ne sent pas forcement, surtout quand il dort.

  2. Estelle dit :

    je réagis vivement à la lecture du commentaire de Calia…
    Je suis étudiante sage femme et je réalise mon mémoire de fin d’étude sur la prévention de la mort subite du nourrisson. L’étude dont Calia parle existe effectivement MAIS elle ne permet à l’heure actuelle pas déja de savoir quels bébés sont à risque et elle ne permet pas non plus d’éviter des drames alors que les conseils de prévention actuels ont eux bien faits leurs preuves par différentes études, dans différents pays.
    La mort subite du nourrisson est avant tout MULTIfactorielle!! l’environnement autour de bébé joue un très grand rôle!!!

Laissez un commentaire

Abonnez-vous sur Facebook
Commentaires récents
Amis de Super bébé