Les enfants et le miel : questions / réponses

Crémeux ou liquide, le miel doux et sucré à souhait ravit petits et grands. Il plaît aussi bien tartiné sur une tranche de pain, que dans un gâteau ou un yaourt. Il remplace le sucre blanc, grâce à son haut pouvoir sucrant et son fort indice glycémique. Malgré sa fabrication naturelle et sans additif, le miel fait l’objet de controverses, pour les bébés. Le miel, on en donne ou pas aux bébés ?

A partir de quel âge un enfant peut-manger du miel ?

L’OMS recommande d’éviter le miel avant l’âge d’un an. Pourquoi une telle « interdiction » ? Le miel peut contenir des spores d’une bactérie, provoquant le botulisme infantile. Ces spores sont recueillis dans la poussière, que véhiculent les abeilles. Ces dernières peuvent en déposer dans le miel.

winnie-miel

Le botulisme infantile est très rare, mais par mesure de prévention, il est déconseillé de donner du miel aux bébés de moins d’un an. Par ingestion, les spores se fixent aux parois de l’intestin et peut entraîner des troubles, tels que la constipation, un manque de réaction ou une paralysie temporaire.

Peut-on donner du miel aux enfants de plus d’un an ?

Plus âgés, les enfants peuvent tout à fait consommer du miel, car leur flore intestinale est suffisamment formée pour lutter contre ce type de bactérie. Le miel est un aliment sain, avec de nombreuses vertus.

Quels sont les types de miel appréciés par les enfants ?

Le miel est particulièrement apprécié des enfants, quand il est doux. Privilégiez les miels de couleur claire, comme celui d’acacia ou le miel toutes fleurs. Les miels comme le sarrasin, le sapin, le châtaignier ou de montagne sont de couleur ambrée et ont un goût plus corsé.

Le miel de tilleul particulièrement apaisant est indiqué aux enfants qui ont du mal à trouver leur sommeil ou qui sont énervés.

Le miel a-t-il des vertus curatives pour les petits ?

Le miel peut être un réel « médicament » au naturel. Il peut avoir des vertus préventives ou curatives. Passons en revue les problèmes les plus courants des enfants :

  • Constipation : miel de bourdaine.
  • Coliques : miel de ronce.
  • Maux de ventre : miel d’acacia ou de romarin.
  • Problèmes ORL : miel de ronce.
  • Toux, asthme : miel de pin ou de lavande.
  • Problèmes de peau : miel de rhododendron.
  • Troubles du sommeil : miel de tilleul ou d’oranger.
  • Reflux gastro oesophagien : miel de trèfle.

Quels sont les apports nutritionnels du miel pour les plus jeunes ?

Très sucré, le miel permet un apport très élevé en énergie. Même s’il peut être consommé au petit déjeuner, il est préférable d’en manger au goûter, au moment où l’enfant a besoin d’un aliment à fort indice glycémique, pour retrouver de l’énergie, avant le repas du soir.

musee-miel

Le miel peut être consommé pur, à la petite cuillère. Il peut également consommé sur de la brioche ou une crêpe, mais peut représenter un très fort apport en sucres rapides. Pour contrebalancer, le miel peut tartiner sur du pain, plus calorique.

Le miel peut parfaitement remplacer, de manière partielle, le sucre blanc, complet, muscovado, de canne… dans une recette de gâteau. Les madeleines au miel, le cake au citron et au miel ou encore les biscuits au pavot et au miel sont des idées de goûter simples, à faire en famille, par une après-midi pluvieuse.

Publié le Lundi 28 octobre 2013 dans : Gourmandises pour les grands et les petits

Laissez un commentaire

Abonnez-vous sur Facebook
Commentaires récents
Amis de Super bébé